Sélectionner une page

Faire vivre la citoyenneté française par l’engagement et le devoir de mémoire

Le 1er octobre 2021, le préfet des Hauts-de-Seine a remis à 50 personnes leurs décrets de naturalisation au mont Valérien, des femmes et des hommes qui ont soutenu la France en continuant de travailler durant la crise que nous traversons.

Toutes et tous ont décidé de rejoindre la communauté française pour continuer à s’engager à ses côtés. A celles et ceux qui embrassent les valeurs de la République. Vous êtes désormais des citoyennes et des citoyens. Un engagement avec ses droits et ses devoirs.

Parmi ces devoirs, il y a celui de conserver la mémoire de notre histoire commune. Ainsi j’ai participé à la cérémonie en hommage aux Algériens assassinés le 17 octobre 1961 présidée par le Président de la République en présence des familles des victimes et de plusieurs représentants d’associations dont Serge Carel, vice-président de la fédération nationale pour la reconnaissance des harkis et de l’historien Benjamin Stora.

« Les crimes commis cette nuit-là sous l’autorité de Maurice Papon sont inexcusables pour la République »
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Share This